Qui doit ouvrir un plan épargne retraite individuel PERin ?


Le plan épargne retraite est de plus en plus mis en avant par les professionnels. Ce placement reste utile dans certaines situations seulement. Il faut que le client ait un profil, un patrimoine et des objectifs particuliers pour que le PERin soit envisagé. Je me propose aujourd’hui d’établir le profil client idéal pour lequel l’ouverture du plan épargne retraite individuel s’impose. L’ouverture d’un PER sera une excellente idée si vous vous retrouvez dans ce profil. Le placement reste à envisager si vous répondez à une ou plusieurs conditions, nul besoin de coller parfaitement à la situation décrite. En revanche, le PERin sera à mettre de côté si aucun des aspects ne vous correspond.

Sommaire


Le PER est réservé aux tranches d'imposition élevées

Le gros avantage du plan épargne retraite est la possibilité d’obtenir une déduction fiscale. Le gain au niveau de vos impôts est LA variable qui fait que la rentabilité du PERin sera bonne ou non. Il se trouve que la baisse des impôts en plaçant l’argent sur un plan épargne retraite va dépendre de votre tranche fiscale. Cette dernière est de 0% si vous êtes non imposable, 11% si vous avez des revenus modestes puis 30% voire 41% et 45% pour les très gros revenus. Une personne qui place 1 000 € sur un PERin verra son impôt baisser selon un pourcentage dépendant de sa tranche d’imposition. S’il est à 11%, il gagnera 110 €. S’il est à 45%, ce sera un gain fiscal de 450 €. C’est une différence énorme au niveau de la rentabilité de votre placement. Voir : Perin : quel est le gain fiscal si vous placez sur un plan épargne retraite ?

Ouvrir un plan épargne retraite a du sens si votre tranche fiscale est élevée. La souscription d’un PER individuel n’a pas d’utilité si vous êtes fiscalisé à 0% ou 11%. Le gain fiscal via la déduction sera bien trop faible. A partir de 30%, la baisse de l’impôt commence à valoir le coup. Le fisc vous restituera 30% du montant placé sur le plan épargne retraite individuel. Il va sans dire que les contribuables fiscalisés à 41% et 45% deviennent particulièrement appétant au PERIN.

La tranche fiscale est difficile à estimer. Il faut regarder les parts fiscales sur votre avis d’imposition et le revenu imposable. Vous pouvez me solliciter en commentaire pour la connaître. Grosso modo, si vous payez de l’impôt vous êtes à 11% minimum. Celle à 30% commence au-delà de 25 600 € de revenu imposable par part fiscale. Au-delà de 73 300 € par part, la tranche à 41% apparait (puis 45% au-delà de 157 000 € par part fiscale). Le plan épargne retraite est un produit réservé aux contribuables aisés qui sont au moins dans une tranche d’imposition à 30%.

Il faut ouvrir un PER si on peut le débloquer à court terme.

La seconde condition primordiale pour que le PER soit intéressant est de pouvoir récupérer les fonds à court terme. En effet, les sommes placées sont bloquées jusqu’à la retraite. Sauf cas exceptionnel, votre argent n’est pas disponible tant que vous êtes en activité. Voir : comment marche le plan épargne retraite individuel PERin ?

L’idéal est de pouvoir placer l’argent sur le PER afin de bénéficier de la déduction fiscale… puis de clôturer le produit pour récupérer l’intégralité des fonds ! Dans une telle situation, la rentabilité est alors optimisée. Je peux distinguer deux situations où le plan épargne retraite devient intéressant :

1- Ouvrir un PER à quelques années de la retraite

La situation idéale serait de placer l’argent sur le plan épargne retraite trois ans avant de partir à la retraite. Vous profitez de la déduction fiscale puis récupérez les fonds en débloquant le produit 3 ans après.

2- Placer de l’argent sur un plan épargne retraite individuel avant d’acquérir une résidence principale

En effet, le placement peut être débloqué de manière exceptionnelle si l’on acquiert la résidence principale. Vous pouvez alors récupérer vos fonds sans attendre le départ à la retraite.

Le plan épargne retraite PERIN était nouveau, il est encore difficile d’estimer le délai minimum à respecter entre la date de placement des sommes et la clôture du produit. Il me parait très déconseillé de verser sur un PER et de le débloquer 1 an voir même deux ans après via un départ en retraite. Le fisc pourrait y voir un abus de droit (stratégie de placement avec pour seul but de contourner l’impôt) et opérer un redressement. Le délai de 3 ans me parait être optimum à l’image de ce qui était conseillé pour les PERP avant l’apparition du plan épargne retraite. En revanche, nous n’avons pas d’information sur le délai à respecter pour une clôture suite à l’acquisition de résidence principale.

Ouvrir un PER est intéressant si et seulement si vous pouvez débloquer les sommes à court terme. La rentabilité est alors forte suite au gain fiscal via la déduction. Souscrire un plan d’épargne retraite individuel est bien moins attractif si vos fonds restent bloqués pendant 10 ans ou plus.

Observez les frais de la compagnie avant d’ouvrir un plan épargne retraite individuel PERIN.

La dernière variable à prendre en compte est les frais du produit. Le PER a trois inconvénients qui peuvent pénaliser la rentabilité globale : les frais, la fiscalité à la sortie et un mauvais rendement des supports. Impossible d’éviter la fiscalité ou de prévoir le rendement. Il vous faut alors regarder les frais. Prenez le temps de faire le tour des établissements bancaires et assurances avant de souscrire un plan épargne retraite. Les frais à l’entrée et les frais sur encours ne seront pas les mêmes. Il est primordial d’opter pour la banque qui sera la moins gourmande en frais. La rentabilité de votre PERin en sera décuplée.

Faut-il souscrire un plan épargne retraite individuel ?

En résumé, le PERin n’est pas un produit qui doit être ouvert à la légère. Il ne suffit pas de vouloir préparer sa retraite pour se jeter dessus. La première condition est essentielle : inutile d’ouvrir un plan épargne retraite si votre tranche marginale d’imposition n’est pas au moins de 30%. Vous perdez alors tout l’intérêt de la déduction. Ensuite, tout dépend de vos objectifs. Pouvoir récupérer les fonds à court terme est idéal mais le placement peut rester attractif sur des délais plus longs. Des contribuables ayant déjà un panel de placements ou souhaitant vraiment être contraint à bloquer des fonds peuvent se passer de cette condition. Il est quand même rare que le PER s’impose sur des profils de moins de 35 ans. Enfin, dès que vous envisagez le plan d’épargne retraite individuel, il faut absolument rechercher le professionnel qui vous fera payer le moins de frais possible.


Thibault DIRINGER



COMMENTAIRES

Il n'y a actuellement aucun commentaire.



Ajouter un commentaire

Si vous souhaitez être alerté en cas de réponse